• 0023 à 79 : Éale (Afrique)

    23 à 79 : Éale (Afrique)

    L'éale de Pline, gros comme un hippopotame, est noir ou fauve. Il a la queue de l'éléphant, les mâchoires du sanglier, les cornes d'une coudée de longueur, qui sont mobiles. Il en utilise une à la fois, laissant l'autre au repos sur sa tête. [Pline l'Ancien, 1781]

    L'éale ressemble au cheval avec une queue d'éléphant, le poil noir, les mâchoires d'un sanglier, des cornes de plus d'une coudée de long et s'orientant à la volonté de l'animal. Il en pointe une en avant et garde l'autre en arrière. Tout comme l'hippopotame il aime l'eau des fleuves.D'après Cuvier l'éale serait le rhinocéros bicorne, car Sparmann a dit que ses cornes sont mobiles. [C. Julius Solin, 1847]

    Il s'agit d'après moi du phacochère, dont les canines inférieures, longues d'une trentaine de centimètres, peuvent passer pour des « cornes mobiles » aux yeux d'une personne l'observant de loin. Ou bien de l'antilope saïga, dotée d'une sorte de trompe. Ces « cornes mobiles » se retrouveront chez de nombreuses autres « licornes ».


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :