• 1542 : Licorne de Rabelais (Europe)

    1542 : Licorne de Rabelais (Europe)

    Rabelais, dans ses livres, exacerbe le symbolisme phallique de la corne de la licorne et en fait un phallus à part entière : tantôt elle pend comme une crête de coq sur le côté de la tête, tantôt elle est élevée, raide et droite, afin d'être utilisée. L'analogie est poussée encore plus loin lorsque Panurge annonce que, à l'instar de la corne de la licorne qui purifie l'eau, son propre phallus a la propriété de guérir les femmes de toutes les maladies vénériennes. Sa description est celle du monocéros de Pline. [François Rabelais, 1823] Quant à la description de la corne elle peut provenir de Cosma Indicopleuste qui indique que la corne du rhinocéros se balance de droite et de gauche quand il marche, pour se raidir quand il veut l'utiliser au point de briser les rochers. [Odell Shepard, 1930]

    1542 : Licorne de Rabelais (Europe)

    La licorne mâle a le poil alezan brûlé et les femelles, gris pommelé. À cause de leur corne, elles ne broutent pas mais mangent dans les arbres, de préférence fruitiers, ou directement dans la main des gens. [François Rabelais, 1546]


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :