• 2015-01-15 C'est quoi otherkin, pour toi ?

    C'est quoi otherkin, pour toi ?

    J'avais déjà répondu à ces questions ailleurs, je vous en fais la traduction.

    Qu'est ce que ça veut dire pour toi, être otherkin ?

    Pour moi ça veut dire que, à cause soit de mécanismes psychologiques, soit pour des raisons spirituelles ou des problèmes (ou pas…) durant le processus de réincarnation, ou n'importe quelle combinaison de ces facteurs et d'autres encore, je me suis retrouvé avec une identité non-humaine. Ou, comme le formulent les anglophones, je m'identifie EN TANT QUE une créature non-humaine, et pas simplement À une créature non-humaine. Pour ma personne ces causes sont (liste non exhaustive) : l'incapacité de mon cerveau humain à supprimer l'empreinte laissée sur mon âme par une précédente vie ; quelque chose dans ma structure neurologique qui fait que le "je suis humaine dans ma tête et pas seulement dans mon corps" ne fonctionne pas de la manière habituelle ; un manque drastique d'interactions sociales avec des humains qui cause un manque, une faiblesse dans ma construction mentale du "je suis humaine" ; un mécanisme de survie inconscient développé pour faire face aux abus de mon enfance ; etc. etc.

    Est-ce que ça impacte ta vie quotidienne ?

    C'EST ma vie quotidienne. Mais ça ne veut pas dire que toute ma vie tourne autour de "je suis un qilin pas une humaine". Cela veut dire que mon point de vue sur ma propre vie et sur le monde qui m'entoure est un peu étrange. Cela veut dire que parfois mon comportement peut être vu comme plus animal que "civilisé". Cela veut dire que mon cerveau est "en manque" de la sensation que pourrait donner le fait d'avoir un corps de qilin. Cela veut dire que la proprioception que j'ai de mon corps humain est toute bizarre pour moi, comme un déguisement ou un robot de chair et d'os. 

    Cela veut dire que mon cerveau re-crée les sensations d'avoir un corps de qilin, ce qui fait que parfois je réagis comme si ce corps de qilin était tout autour de moi (c'est ce qu'on appelle des "membres fantômes") c'est-à-dire que lorsque je ressens fortement mes bois, je peux garder mon cou tendu et crispé pour soutenir leur poids (même si je sais que ce n'est pas nécessaire car ils ne sont pas physiquement présents) ou je peux sursauter en passant une porte parce que mon cerveau me dit "à cause de la taille de tes bois et la hauteur de cette porte, ça ne passe pas et là tu es en train de te cogner les bois aux murs alors recule ça passe pas et en plus tu as mal au cou". C'est un mécanisme inconscient, je ne joue pas la comédie, je ne fais pas exprès quand ça arrive. Mais je peux faire en sorte de ne pas sur-réagir et garder le contrôle pour que ça n'arrive pas tout le temps ou au moins, que ça ne m'empêche pas de vivre. Rassurez-vous, une fois que la logique reprend le dessus, je passe les portes sans problème. C'est valable en particulier pour les environnements qui me sont familiers.

    Si tu ne croyais pas être otherkin, qu'est-ce qui serait différent ?

    Et bien, si "s'identifier EN TANT QUE créature non-humaine" n'était pas nommé "être otherkin" et que la communauté otherkine n'existait pas, j'hésiterais entre "je suis furry allez on va se déguiser, écrire des histoires, faire plein de dessins et s'amuser !" et "oh là là je suis cinglée j'espère que ça ne se voit pas…" (et non, pour info, ça ne se voit pas de l'extérieur). Aussi, je pense que je n'oserais pas tenir un journal sur ces sensations et sentiments étranges qui font mon quotidien. J'aurais continué à brûler mes journaux comme je l'ai fait des années durant.

    Est-ce que c'est quelque chose à quoi tu t'identifies ?

    Otherkin ce n'est pas s'identifier À c'est s'identifier EN TANT QUE, c'est AVOIR UNE IDENTITÉ DE.

    Un peu comme, "être un joueur de foot" veut dire "jouer au foot" et pas "aimer le foot, porter des vêtements de foot et boire dans un mug en forme de balle de foot tous les matins". On peut jouer au foot ET aimer porter des vêtements de sport, mais le simple fait de porter des tenues de foot ne va pas changer quelqu'un en un joueur de foot.

    Une tentative de te connaître toi-même ?

    C'est l'inverse. C'est parce que je me connais moi-même que je suis capable de calmement et posément mettre tous les indices ensemble, tout mettre à plat et m'observer, me concentrer sur l'image mentale / spirituelle que j'ai de moi-même, en toute honnêteté. 

    Un titre ?

    Si par "titre" tu veux dire que c'est quelque chose qu'on gagne et qu'on peut exhiber, porter, en être fière, et bien non. Ce n'est pas un titre mais une étiquette.

    Un peu comme on met des étiquettes sur sa propre sexualité, comme "homosexuel.le" ou "hétérosexuel.le" ou "bisexuel.le" ou "pansexuel.le" ou plein d’autres trucs, pour que les gens nous comprennent mieux. Ce n'est PAS comme "Docteure en physique nucléaire" qui est un titre qu'on doit gagner afin d'avoir le droit de l'utiliser.

    Une lumière dans les ténèbres que sont l'inconnu ?

    La seule "lumière dans les ténèbres de l'inconnu" que je connaisse, c'est une encyclopédie. Parce qu'avec une encyclopédie, tout devient "connu" et donc il n'y a plus de "ténèbres de l'inconnu".

    Un rocher d'assurance sur lequel t'accrocher dans cette réalité toujours changeante et impardonnante ?

    La réalité c'est rigolo. En plus, nous sommes forcément accroché.e.s dedans à 100%. On ne peut y échapper.Mieux vaut mettre ses deux pieds sur le sol et regarder les choses en face. La réalité c'est ce qu'on peut étudier et mesurer et sur quoi on peut faire des expériences reproductibles à l'identique. La réalité c'est la science. La réalité c'est les autres personnes avec lesquelles nous interagissons La réalité est "impardonnante" parce qu'on ne peut pas faire de "ctrl+z" pour effacer ou annuler des trucs.

    Mais la réalité est pleine de choses super sympa aussi. Pas seulement des trucs mauvais. Voir en priorité les évènements désagréables ça n'a rien à voir avec le fait d'être otherkin. C'est lié à des maladies comme la dépression et d'autres conditions mentales et psychologiques. Bien sûr on peut être en dépression, penser que le monde est noir cruel méchant caca beurk, et ne PAS être otherkin. On peut être otherkin et ne PAS être en dépression. Il peut y avoir un lien entre les deux (PEUT, il n'y a pas de preuve indiscutable et irréfutable obtenue en faisant des tests en double-aveugle sur des échantillons suffisamment représentatifs d'individus). Mais il n'y a PAS de lien direct de causalité.

    Juste une croyance ?

    Si tu veux dire "est-ce que je peux croire que les otherkins existent ?" sache que cette question est aussi stupide que "est-ce que je peux croire que les personnes dépressives existent ?" parce qu'il y A des gens comme ça. Ce qui ne veut pas dire que toutes les personnes qui se disent otherkin le sont. De même que toutes les personnes qui se disent "Asperger" ou "schizophrène" ou "dyslexique" ne le sont pas forcément. 

    Si tu veux dire "est-ce que otherkin est uniquement une affaire de spiritualité et de croyances ?" la réponse est NON. Il y a une composante spirituelle dans le fait d'être otherkin, mais il y a également des explications psychologiques pour cet état. Le fait qu'il y ait une dimension spirituelle peut être vu comme une conséquence directe du fait que nous sommes tous physiquement des membres de l'espèce Homo sapiens sapiens. Et cette espèce est bien connue pour sa capacité à développer des croyances, religions, superstitions, spiritualités, rituels…

    Ce qu'il est important de retenir et qu'on ne peut pas DÉCIDER que "à partir de maintenant je crois que je suis otherkin". Ça ne marche pas comme ça. Ça ne marche pas comme ça. Tout comme être baptisé.e dans une certaine religion, ne va pas automatiquement donner la foi dans cette religion. Mais ça se passe à un niveau plus profond, parce que cela touche à la perception de soi-même, ça ne concerne pas le fait de suivre des règles communautaires ou écouter l'enseignement spirituel de telle ou telle personne. Au contraire, si tu rencontres quelqu'un.e qui te dit "je peux t'aider à dévoiler ton côté otherkin" avec des rituels et des enseignements, enfuis-toi ! Ce n'est pas comme ça que ça marche. Seules l'analyse de soi, l'observation de soi, ce genre de choses, marchent. (ce qui veut dire qu'on peut te donner des conseils sur COMMENT s'auto-analyser, mais que personne ne peut te dire qui ou quoi tu es à part toi-même).

    Est-il dans ta nature d'être otherkin ? Ou es-tu otherkin ?

    Est-il dans ta nature d'être humain.e ? Ou es-tu humain.e ?

    Physiquement nous sommes tou.te.s humain.e.s avec un cerveau humain. C'est comme ça, impossible de le changer. Mais qui ou quoi nous sommes tout au fond de nous, mentalement et spirituellement, c'est ça le petit truc différent.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :