• 2015-08-05 Interview fictionkin

    Interview fictionkin

    Es-tu fictionkin d'une espèce ou d'un personnage ?

    Je suis fictionkin d'une espèce, j'habite un lieu spécifique d'un monde spécifique. Il est probable que le nom « local » de mon espèce soit la tricorne mais rien n'est certain à ce sujet, l'auteur Walter Moers restant plus que discret au sujet de ce qu'est la tricorne, et au sujet des espèces « gentilles » habitant ma Forêt.

     

    De quel monde fictif proviens-tu ?

    Je viens de la Zamonie, qui est l'ancien continent sur lequel se trouvait entre autres l'Atlantide. Le continent aurait disparu (d'après les livres) au cours du 20ième siècle, lors d'une transition dimensionnelle.

     

    Où vis-tu en particulier ?

    Je viens de la Grande Forêt du Nord de la Zamonie, hantée par la Sorçaraignée.

     

    À quoi ressemblent tes shifts ?

    Aux shifts classiques d'une qilin (licorne chinoise) : membres fantômes (cornes, oreilles, ailes, queue…) et changement de mentalité pour quelque chose de plus féroce et terrifié en même temps.

     

    Quel type de fictionkin est-tu ? Réincarnation ? Univers parallèle ? Autre ?

    Je suis la réincarnation d'une qilin (tricorne ? ) de la Zamonie, telle qu'elle apparaît dans les livres. Je ne connais pas de différences entre ce que j'ai comme « souvenirs » de la Zamonie, et ce que j'ai pu en voir dans les livres. Mais il faut dire que les livres ne s'étendent pas sur ma Forêt donc je ne peux rien affirmer à 100%.

     

    En quoi le fait d'être FICTIONkin affecte ta vie quotidienne ?

    J'ai la chance – ou la malchance – de provenir d'un coin peu connu d'un monde peu connu donc j’échappe aux chocs que peuvent vivre des gens comme les fictionkins de la Reine des Neiges (pour ne citer que cette oeuvre populaire). Heureusement pour moi j'ai rencontré une personne provenant du même univers que moi ce qui me permet d'échanger sur le sujet. Et puis comme je sais que les prochains livres de « mon » auteur ne parleront pas de ma Forêt, je n'ai pas l'attente fiévreuse de ses prochaines publications. En fait être fictionkin n'a rien de transcendantal pour moi.

     

    Si tu le pouvais, retournerais-tu dans ton monde d'origine ?

    Bien sûr, comme tout le monde. Encore que, quand on voit ce qui se passe dans les livres, la fuite de l'Atlantide pour une autre planète, la disparition de la Zamonie au complet dans une autre dimension… il y a sans doute une menace quelque part pour que tout le monde fuie comme ça. Serait-ce vraiment une bonne idée que de « rentrer » maintenant ? Je me le demande…

     

    Est-ce que des personnes que tu connais en-dehors d'Internet savent pour ton identité 'kin ?

    Non, je n'ai dit à personne que je suis fictionkin. Je veux dire, c'est déjà assez compliqué d'expliquer ce que c'est que d'être otherkin, alors fictionkin, vous pensez donc !

     

    As-tu des souvenirs de ton autre « toi » ?

    Non, pas vraiment. Rien de transcendantal.

     

    Portes-tu quelque chose, un objet qui te rappelle ton identité ?

    Oui, je porte actuellement un médaillon représentant une licorne – à défaut de trouver un bijou en forme de qilin.

     

    Est-ce que tu participes à des forums à propos de ton oeuvre d'origine ? Pourquoi ?

    Et bien, étant donné qu'il n'y a pas de forum en anglais ou en français, le tour est vite fait, c'est non. Et de toute façon, ça serait un peu trop bizarre je pense, je ne parlerais que de tricornes ou de la Grande Forêt et ce n'est pas ça qui intéresse les gens car ce n'est pas là que l' « action » des livres se passe.

     

    Y a-t-il des différences entre tes ressentis et ton oeuvre d'origine ?

    Étonnament, il y en a très peu – mais comme je l'ai déjà dit, il y a si peu de choses qui sont dites sur la Grande Forêt et les tricornes, que c'est facile d'en faire le tour. Le peu qui est dit colle à mes ressentis.

     

    Rêves-tu parfois de ton identité fictionkin ?

    Jamais. Je rêve très peu d'ailleurs sur des sujets en rapport avec mon identité 'kin, qu'elle soit other- ou fiction-. Mon inconscient a sans doute d'autres chats à fouetter…

     

    Est-ce que ton éveil fictionkin a changé ta manière de vivre ?

    Pas le moins du monde, heureusement pour moi ! Ça s'est passé tout naturellement, j'étais plus surpris-e que choqué-e. J'ai eu de la chance sans doute, car pour d'autres fictionkins le choc peut parfois être sévère.

     

    Depuis quand sais-tu que tu es kin ?

    Depuis longtemps déjà. Je me sais « autre » depuis la maternelle, je me sais « licorne » depuis l'âge de 7-8 ans, « qilin » depuis l'âge de 27 et fictionkin depuis cette année.

     

    Si tu as des shifts, qu'est-ce qui les déclenche ?

    Les émotions fortes me font perdre le contrôle de moi-même. Mes soucis de santé aussi peuvent déclencher des shifts mentaux. Pour finir, mes membres fantômes se font sentir surtout quand je me sens bien.

     

    As-tu des ami-e-s fictionkin ? Peut-être du même univers ?

    J'ai quelques ami-e-s fictionkin, oui, dont un du même univers que moi. C'est rassurant de ne pas se savoir seul-e à être dans la même situation. Et puis c'est amusant de parler de mon monde avec quelqu'un qui comme moi le ressent de l' « intérieur ».

     

    Est-ce que ton canon est ton oeuvre préférée ?

    Pas du tout. Je ne connaissais pas la Zamonie avant qu'on me conseille de la lire, et les livres ne sont pas devenus mes préférés depuis. Ils sont bien écrits, je dois l'avouer, mais je préfère d'autres auteurs et d'autres histoires.

     

    As-tu des « compagnons de tête » ?

    Je ne pense pas que les entités que je croise durant mes méditations comptent comme des « headmates ». Nous ne partageons pas le même espace mental après tout.

     

    Te sentais-tu différent-e avant de trouver ton canon d'origine ?

    Oui, je me suis même cru-e otherkin pendant un temps, jusqu'à trouver mon oeuvre d'origine. Cela n'est pas dérangeant et j'aurais pu continuer très bien ma vie sans trouver mon canon d'origine. Même si maintenant que j'ai trouvé mon canon, c'est quand même plus fun et plus intéressant.

     

    Est-ce que certaines musiques te connectent à ton « autre toi » ?

    Pas vraiment. Je ne réagis pas trop à la musique, contrairement à d'autres personnes. Peut-être, à la rigueur, la musique bretonne ou les chants gaéliques (langages qui ressemblent un peu au zamonien) mais rien de très fort.

     

    Est-tu en couple ? Ta moitié sait-elle que tu es fictionkin ?

    Ma moitié sait que je suis otherkin mais pas fictionkin. Après tout, cela ne change pas grand-chose à ce que je suis et puis c'est un peu compliqué à expliquer. Nous sommes bien comme ça, pas besoin d'expliquer plus, notre connexion se fait à un autre niveau.

     

    Est-ce que ton régime alimentaire ressemble à celui de ton fictotype ?

    Pas du tout. Les qilins ne mangent pas de tofu ! Et je ne mange pas de foin ! Et puis j'ai longtemps mangé de la viande. Je mange donc comme un être humain de régime végétalien, non pas à cause de mon 'type mais parce que c'est un choix de vie humain.

     

    Est-ce qu'il y a quelque chose que tu détestes dans le fait d'être fictionkin ?

    Hum, sans doute le fait que beaucoup de personnes dans les communautés otherkins pensent qu'être fictionkin c'est « pas sérieux ». Mais je ne peux pas leur en vouloir, c'est vrai que c'est une situation particulière.

     

    Quel est ton blog fictionkin ou otherkin préféré ?

    Tous ! Le mien ! Aucun ! Je sais pas ! Joker ?

     

    Est-tu membre de forums 'kins ?

    Il m'arrive de poster sur des forums, oui, mais je ne suis pas un-e membre régulièr-e à cause de mes soucis de santé.

     

    Comment as-tu découvert la communauté fictionkin ?

    Une amie m'a conseillé de faire un tour sur un forum qu'elle venait de créer, et j'ai découvert des tas de gens plus ou moins sympas, plus ou moins recommandables… des gens normaux, quoi. Et j'ai découvert mon canon. Et c'était super.

     

    Est-ce que ton parcours professionnel ressemble celui de ton « autre toi » ?

    Plus ou mois, oui. Mon « autre moi » est un érudit, et j'ai fait de longues études. Mon « autre moi » enseigne aux plus jeunes, et j'ai donné des cours à domicile durant mes études. Coïncidences, ou pas, mais je préfère me dire que « c'était écrit ». C'est plus fun comme ça.

     

    Si tu n'utilisais pas le terme de fictionkin, comment te libellerais-tu ?

    Otherkin, tout simplement. Je ne suis pas humain-e à l'intérieur, comme vous autres. Ou therian peut-être car j'ai des ressentis assez « animaux » parfois. Ou les deux. Ou aucun. Qilin-kin, tout simplement ?

     

    Est-ce que tu joues à des jeux en rapport avec ton « autre toi » ?

    Non, je n'en ressens pas le besoin. Je préfère vivre, c'est bien plus cool.

     

    Allez, une petite citation de ton canon pour la route ?

    « La vie est trop précieuse pour la laisser au hasard »


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :