• 2016-04-12 Posthum/ain/ité : identité, imagination et Internet – Chapitre 4 et conclusion

    Posthum/ain/ité : identité, imagination et Internet – Chapitre 4 et conclusion

    Commentaire de lecture de la thèse de doctorat POSTHUM/AN/OUS: IDENTITY, IMAGINATION, AND THE INTERNET, A Thesis By ERIC STEPHEN ALTMAN, Submitted to the Graduate School Appalachian State University in partial fulfillment of the requirements for the degree of MASTER OF ARTS, May 2010.

    L'auteur a focalisé sa recherche sur la « fanfiction » (ce qui inclus pour lui, les récits d'expériences et de souvenirs par les 'kins) et plus particulièrement sur la pornographie furry. Pourtant l'une des personnes interviewés précise que le porno n'est PAS la forme d'art la plus pratiquée par la communauté furry ! Non, faire de la fanfiction porno n'est PAS une forme de rébellion contre la société, c'est juste une partie intégrante et banale de l'esprit humain. Oui, c'est normal et banal de trouver de tout et de n'importe quoi quand on ouvre la porte du matériel porno. C'est à croire que l'auteur n'a jamais vu de matériel pornographique de sa vie…

    Petit rappel donc à l'auteur : ce n'est pas parce que le porno est important pour certaines personnes, qu'il est important pour tout le monde. Merci de ne pas généraliser.C'est assez surréaliste de voir comment l'auteur insiste sur le fait que, de par le texte écrit et le dessin, tout de vient possible en matière de pornographie. Ce n'est pas nouveau, ce n'est pas une révélation grandiose, cela se sait depuis l'Antiquité et même avant. Alors pourquoi en faire tout un pataquès ? Et surtout, pourquoi insister sur le « fait » que les furries ET les 'kins s'adonnent à ce genre de passe-temps ? Ce n'est pas différent pour l'ensemble de la population alors merci Eric d'arrêter de stigmatiser tes sujets d'étude !

    Je vous passe la digression au sujet du vore, qui n'a rien à voir avec le sujet de l'identité.

    L'auteur conclut qu'il n'a pas compris grand-chose au sujet exploré et que sa thèse est déjà obsolète à l'heure où il la publie. Oui, c'est vrai, mais pas parce que « la culture change » comme il l'affirme, mais parce qu'il n'a rien compris dès le début.

    Mais contrairement à ce qu'affirme l'auteur, les furry et les 'kins ne cherchent pas à s'isoler du monde réel. Au contaire, nombreuxses sont les furries et 'kins à s'intégrer parfaitement dans la société. C'est simplement qu'on retrouve plus facilement sur internet les personnes asociales, car l'anonymat et la distance permettent de s'exprimer sur l'espace virtuel, là où des personnes sans difficultés vont s'exprimer dans l'espace public.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :