• 2017-04-03 Ne pas être otherkin, c'est bien aussi

    Ne pas être otherkin, c'est bien aussi

    À l'époque où 99% des discussions otherkin se passaient sur des forums, tout le monde comprenait et acceptait que la plupart des gens ne sont pas otherkin et que c'est pas un problème. C'était aussi acceptable pour les personnes les plus expérimentées de la communauté, de dire aux personnes les moins expérimentées « en me basant sur ce que tu dis, tu as l'air humain à mes yeux ».

    Avant d'aller plus loin, je veux que ça soit claire que TU es la seule personne qui peut savoir de manière certaine si tu es ou pas otherkin. Malheureusement, j'ai vu cette affirmation être utilisée pour justifier un paquet de non-sens. Personne ne peut te dire que tu n'as pas eu une vie antérieure de loup si tu te souviens avoir vécu une vie antérieure comme un loup. Personne ne peut te dire que tu n'es pas spirituellement non-humain. De même, personne ne peut te dire que ton cerveau n'est pas en train de produire une expérience étrange et atypique qui t'aligne avec quelque chose d'autre qu'un être humain. Par contre, ce n'est pas « faire le Cerbère » si quelqu'un te dit que les expériences que tu décris ne correspondent pas à la définition de l'otherkinité ou de la thérianthropie. Ce n'est pas de la « police de l'identité » de dire à quelqu'un en se basant sur les preuves fournies que ce n'est pas assez pour que communauté entière affirme « oui, tu es otherkin, c'est certain ».

    Une chose qui m'a toujours rendu perplexe c'est la manière dont les gens qui ne s'identifient pas comme non-humains, deviennent malade de colère quand quelqu'un leur dit qu'ils ne sont probablement pas otherkin ou thérian. Beaucoup de ces personnes pensent que quand on leur dit « tu n'as pas l'air otherkin pour moi » ou bien « tu n'as pas l'air d'être thérian » ou encore « tu as plutôt l'air d'être other-hearted » ou bien « tu as l'air d'être un humain très spirituel et très sensible », on leur dit en fait « tu n'es pas spécial ; va te jeter tout de suite dans les toilettes et tire la chasse ».

     

    Beaucoup de listes de questions à se poser décrivent en fait des expériences qui ont l'air très exceptionnelles (spirituelles, magiques, etc) mais qui n'ont simplement rien à voir avec le fait d'être otherkin. Tu peux faire l'expérience de choses comme :

    Savoir des choses sans qu'il y ait de raisons rationnelles de pourquoi tu le sais.

    Avoir des prémonitions psychiques.

    Être capable de lire les pensées des autres.

    Dialoguer efficacement avec un esprit ou une divinité.

    Voir les auras, l'énergie etc.

    Avoir des rêves prémonitoires.

    J'ai rencontré des voyants et médiums avec des dons incroyables, que beaucoup de gens considèrent spéciaux et précieux mais qui sont 100% humains. Si tu as des expériences de ce genre, tu ne trouveras mas nécessairement le soutien que tu cherches dans la communauté otherkin, où les gens parlent principalement du fait d'être otherkin. À la place, tu auras plus d'intérêt à te diriger vers des communautés de personnes intuitives, médiums, clairvoyantes, et autres cartomanciens. Tout faire pour t’étiqueter otherkin et décider qu'une identité otherkin est la seule identité « cool » et « spéciale » pourrait te faire passer à côté de ce qui te rends vraiment cool et spécial, ce qui serait vraiment terrible.

    Mais d'un autre côté, tu pourrais faire l'expérience de choses comme :

    Avoir une connexion profonde et spirituelle avec la nature.

    Communiquer avec les arbres et les plantes.

    Être énergisé par certains éléments naturels (terre, air, feu, eau…)

    Avoir une mentalité tournée vers la magie.

    Là encore, si ces expériences ne viennent pas de pair avec un sens de non-humanité (spirituelle ou psychologique) alors la communauté otherkin ne pourra certainement pas t'aider beaucoup. Tu ferais mieux d'aller parler avec des Pagans, des Wiccans, et d'autres magiciens élémentaires. Beaucoup de choses géniales, fortes, uniques se passent dans ces communautés, alors vraiment ne repousse pas la possibilité si tu ressens l'appel.

     

    En ce qui concerne le fait d'être « spécial », il y a des tas de manières pour un humain d'être spirituellement ou psychologiquement unique. Tu n'as pas besoin d'un kintype pour cela. Si tu ne me crois pas, considère les choses suivantes :

    Avec des centaines de milliers d'années d'histoire humaine, il y a un nombre astronomique d'évènements magiques et communs que tu as pu traverser, la plupart d'entre eux étant positivement fascinants. Il y a aussi un grand nombre d’expériences humaines géniales que tu as pu avoir même si tu n'en as pas encore fait l'expérience dans cette vie. Cela ne veut pas dire « choisis une époque / une figure historique et dis que c'est une vie antérieure ». Cela veut dire que si tu te rends compte que tu n'es pas otherkin, cela ne veut pas dire que rien de cool ne t'es jamais arrivé dans ton histoire spirituelle ou que tes vies antérieures étaient « ennuyeuses » ou « prévisibles » par défaut.

    Certaines personnes avec des vies antérieures humaines croient qu'elles ont vécu dans un monde parallèle auparavant, ou même qu'elles se sont incarnées d'une manière non-linéaire depuis une époque future. Ça peut être très intéressant.

    La plupart des médiums avec de vrais dons (pas les charlatans) sont humains.

    Il y a beaucoup de gens qui ne sont pas neurotypiques ou qui ont une neurochimie inhabituelle et intéressante, mais qui ne sont pas non-humains. Il y a bien d'autres possibilités que seulement neurotypique ou otherkin.

    Ce que je veux dire c'est qu'être otherkin veut dire, avoir une identité non-humaine. Si toutes les personnes qui aiment vraiment beaucoup les animaux étaient des thérians, alors tous les enfants de primaire seraient des thérians, ainsi que les zoologues, les militants de la libération animale, les véganes, et ainsi de suite. Si toutes les personnes qui se sentent inspirées, encouragées, ou soutenues par une série télé en particulier ou par un autre média, étaient fictionkin, alors toutes les personnes qui lisent des livres seraient fictionkin d'un personnage de livre, et toutes les personnes qui ont une télé seraient fictionkin d'un personnage de télé. Si tous les gens qui ont ressenti de l'empathie pour un personnage fictif étaient kin, alors toutes les personnes qui ont pleuré pendant la chanson de Jessie dans Toy Story 2 ou durant la chanson du volcan dans Vice-Versa seraient fictionkin. Si tous les gens qui aimaient jouer à faire semblant d'être des créatures imaginaires étaient otherkin, alors il y aurait bien plus de vampires et de loups-garous dans le monde que tu pourras jamais l'imaginer. Il y a nécessairement une différence entre aimer quelque chose et être cette chose. Sinon, quel serait l'intérêt de dire que tu es otherkin, ou fictionkin, ou thérian ?

    Des posts comme celui-ci sont souvent commentés avec des réponses du style « mais si ça ne fait de mal à personne, pourquoi s'en préoccuper ? ». Mais il y a une raison pour laquelle je me préoccupe de préserver la définition du mot « otherkin ».

    Quand absolument tout et n'importe qui peut être considéré comme otherkin, fictionkin, ou thérian, alors il n'y a plus de raison d'avoir ces mots. Le mot existe pour aider les gens qui ont une expérience unique, à expliquer et exprimer ces expériences, et si les expériences qui ne sont pas uniques (comme aimer les animaux) sont casées dans ces catégories, cela cause de la confusion et cela devient encore plus difficile d'expliquer ce que c'est d'être non-humain.

    Je pense aussi que les gens qui s'entêtent à prétendre être otherkin même s'ils n'ont pas vraiment une identité non-humaine se retrouvent souvent coincés dans une sorte de boucle logique, dans laquelle ils tentent d'éviter de remettre en cause leur identité (car c'est dur de se remettre en question quand notre identité se base sur le fait de ne pas être honnête avec nous-même). C'est une chose que d'avoir besoin que quelqu'un soit sensible à ton identité réelle parce que c'est ta vérité, et c'est une autre chose que d'avoir besoin que les autres « jouent le jeu » afin que tu n'aies pas besoin de te confronter avec ce que ton kintype est censé cacher (par exemple, que tu ne te sens pas spécial). De plus, je pense que ça empêche les gens d'explorer ce qui est vraiment spécial en eux et quelques fois ça peut les empêcher de vraiment se connaître s'ils sont coincés à penser « c'est la seule manière d'être spécial ».

     

    Source : http://spiralthorns.tumblr.com/post/126703918700/back-when-99-of-the-otherkin-discussion-happened


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :