• 2017-05-01 12 infos à savoir sur les otherkins

    12 infos à savoir sur les otherkins

    N°12 : un otherkin est une personne qui découvre par différentes expériences personnelles et différents phénomènes qu'elle est spirituellement ou psychologiquement un type de créature non-humaine.

    Basiquement, cela veut dire que quelqu'un croit qu'il est une créature réelle ou fictive, comme un loup, une licorne, un elfe, un vampire. Les otherkin qui croient être une créature issue d'une fiction moderne, comme un Pokémon, sont appelés les fictionkin. (et c'est une tout autre catégorie de personnes)

    Ce qu'on otherkin croit qu'il est, on appelle ça son kintype. Par exemple les elfes sont elfkin, les loups sont loupkin. [note de la traduction : la terminaison -kin n'est que rarement utilisée pour les personnes s'identifiant en tant qu'animal réel] Le terme de 'kin est parfois utilisé comme contraction du mot otherkin, et on peut dire que quelqu'un est 'kin. Par contre, on ne peut pas dire qu'une personne a un kin, de la même manière qu'on ne dirait pas que quelqu'un a un blond. On dit qu'elle a les cheveux blonds. Les otherkin sont 'kin, et ils ont un kintype.

    On peut trouver [surtout sur Tumblr] des gens qui prétendent qui ont des kintypes comme des objets inanimés, de la nourriture, ou même Hitler ! [ou Trump] Mais ces gens ne sont pas sincèrement otherkin, ce sont des gens qui font des blogs parodiques pour se moquer des otherkin. [on appelle ça des trolls]

    N°11 : les otherkin ne croient pas qu'ils sont physiquement non-humains, juste que leur âme et/ou esprit est non-humain.

    Ils croient que leur esprit ou leur âme n'est pas en accord avec leur corps. Beaucoup d'otherkin ressentent de la dysphorie de corps où ils ressentent que leur corps a la mauvaise forme, ou que leur reflet dans le miroir n'est pas le bon.

    Certains otherkin font l'expérience de ce qu'on appelle des membres fantômes surnuméraires. Au contraire des sensations ressenties par quelqu'un qui a perdu un membre et continue de le sentir alors qu'il n'est plus là, les otherkin ressentent des membres que leur corps n'a jamais eu comme des queues, ailes, ou oreilles sur le dessus de leur tête, etc. Si un otherkin le ressent suffisamment fort, ils vont même [ndt : c'est un effet psychologique] ressentir de la douleur et crier si leur queue est coincée dans une porte, se sentir mal si quelqu'un passe là où leur membre se trouve.

    Même s'ils ressentent ces sensations, cela ne veut pas dire qu'ils ne savent pas qu'ils sont dans un corps humain, ni quelles sont ses limites.

    Les gens aiment se moquer de thérians loups qui courraient nus dans la forêt, ou de thérians oiseaux se mettant en danger à essayer de voler, mais cela ne se produit jamais, parce que les otherkins ne croient pas être physiquement leur kintype. Si c'était le cas, ils courraient dans la forêt au lieu de discuter sur internet !

    N°10 : les otherkin ne sont pas apparus sur Tumblr

    Lorsque certaines personnes, particulièrement de sang royal, ou des gens de différents backgrounds spirituels, se sont de tous temps considérés comme étant non-humains depuis des siècles, le concept moderne d'otherkin peut être retracé aux années 1970. À l'époque un groupe appelé les Filles de la Reine des Elfes (Elf Queen's Daughters) (un groupe composé de tous les genres) considéraient qu'ils étaient des elfes et des fées et pratiquaient des rituels païens.

    Un autre groupe, appelé les Elfes d'Argent (Silver Elves) publiaient et échangeaient une liste de diffusion (oui des lettres physiques dans la poste) pendant plus de 20 ans, à partir de 1979. C'était envoyé par la poste, publié dans des magasines et des newsletters, et les informations de contact étaient listées dans les publications païennes « mainstream ».

    Lorsque les groupes d'échange en ligne ont commencé au début des années 1990, avant la montée de l'internet mondial www, les elfes se sont rassemblés en ligne et on commencé à poster ; le premier exemple est celui de l'Elfenkind Digest, qui a commencé à l'université du Kentucky. Et ce n'étaient pas que des elfes qui se sont révélés en ligne. Les autres fondateurs des communautés otherkin, les dragons et les loup-garous, ont eux aussi commencé à partager des histoires en ligne, et d'autres gens encore ont découvert qu'il y en avait d'autres comme eux qui pensaient être des elfes, dragons, loup-garous, et plus encore. La présence des otherkin en ligne a grandi de plus en plus depuis ce moment, avec de nombreux sites internet, des forums et des blogs dévolus au sujet. Sérieusement, il y en a des tas.

    [note de la traduction : les premières communautés se nommaient elfkin, dragonkin, etc. et le terme otherkin est apparu pour désigner « les autres » par opposition aux elfekins, dragonkins, etc.]

    N°9 : les otherkin ne sont pas tous une bande d'enfants et d'ados

    Les gens vont souvent sauter sur la conclusion que tous les otherkin sont des mineurs, parce que c'est les gens qu'ils voient poster en ligne, our parce qu'ils ne pensent pas que des adultes pourraient sérieusement croire à quelque chose qu'eux-mêmes considèrent comme stupide ou enfantin.

    Néanmoins, c'est loin d'être le cas. Il y a, et il y a toujours eu, une grande proportion d'adultes dans la communauté otherkin. En fait, comme ça a été dit dans un paragraphe plus haut, elle a été fondée par des adultes qui pensent être des elfes.

    Il est vrai que l'apparence de la communauté est biaisée vers un aspect plus jeune, surtout sur les réseaux sociaux, et les jeunes gens sont généralement ceux qui parlent le plus fort afin de se faire entendre. La raison derrière tout ça est que les gens découvrent généralement qu'ils sont otherkin lorsqu'ils sont ado ou jeunes adultes, et quand quelque chose comme ça est nouveau pour toi, tu as beaucoup de choses à dire à ce sujet. Je veux dire, en toute honnêteté, si vous vous réveilliez un matin et découvriez que vous êtes un elfe, vous voudriez sans doute écrire à ce sujet et partager vos expériences vous aussi.

    Malgré tout, il y a beaucoup d'adultes dans la communauté, des gens de la vingtaine, trentaine, quarantaine, même cinquantaine ou soixantaine. Ces membres par contre sont souvent plus silencieux, d'une part parce qu'ils ont des obligations en-dehors du fait d'être en ligne et de poster au sujet du fait d'être otherkin. Et pas seulement ça, mais quand tu as été otherkin pendant un moment, tu prends le plis de ce que ça fait et de ce que tu ressens à ce sujet, et puis bon, tu n'as plus grand-chose à dire sur le sujet depuis le temps. Être un dragon devient ta vie quotidienne, et plus quelque chose au sujet de quoi tu as besoin d'écrire cinq mille mots tous les deux jours.

    N°8 : les otherkin ont des expériences qui les rend différents du reste du monde

    Être otherkin veut dire que tu crois avoir l'âme ou la mentalité d'une créature non-humaine, mais ça ne veut pas JUSTE dire que tu crois que tu as l'âme ou la mentalité d'un être non-humain. Cela veut aussi dire qu'à cause de cela, on a aussi certaines expériences qui sont uniques et particulières au fait d'être otherkin.

    J'ai déjà mentionné le fait que les otherkin ressente de la dysphorie – un sentiment de ne pas être à l'aise dans son corps ou de ne pas se reconnaître dans le miroir – et aussi le fait qu'ils ressentent des membre fantômes surnuméraires comme des ailes ou des queues. Mais les otherkin font aussi d'autres expériences étranges. Par exemple, certains otherkin peuvent avoir des visions ou des souvenirs de que c'est ou de ce que c'était d'être leur kintype. Ces souvenirs peuvent être assez confus, ou ils peuvent être aussi vifs et précis que n'importe quel souvenir de cette vie humaine. Ils peuvent apparaître sous la forme de rêves, ou être déclenchés comme n'importe quel souvenir de la vie quotidienne.

    D'autres choses dont les otherkin font l'expérience, c'est de ressentir des pulsions ou des peurs inexpliquées, comme un thérian loup avec des pulsions de chasse ou de manger de la viande crue, ou une féekin qui aurait une peur irraisonnée du fer. Certains otherkin ressentent aussi un manque vis-à-vis de leurs anciennes capacités, comme avoir le sentiment que leur sens de l'odorat devrait être plus aiguisé, ou qu'ils devraient être capables de faire de la magie, ou de voler, malgré le fait que c'est impossible. Certains otherkin vivent des « shifts » pendant lesquels ils se « changent » en leur kintype d'un point de vue de la mentalité, de l'aspect en rêve, du comportement, des membres fantômes etc. Les otherkin savent que leur corps ne peut pas se transformer PHYSIQUEMENT et c'est une sorte de tabou dans la communauté, le fait de simplement mentionner l'idée de pouvoir être capable de métamorphose physique.

    N°7 : être otherkin peut être une spiritualité, mais pas tous les otherkin sont religieux ou spirituels

    Beaucoup d'otherkin considèrent que leur otherkinité est au centre de leur spiritualité. Ils croient que leur âme était censée être non-humaine, ou qu'ils sont la réincarnation d'une créature non-humaine. De nombreux otherkin sont païens ou des sorcières, et incorporent leur kintype dans leur pratique. Néanmoins, il y a aussi des otherkin qui ont une foi religieuse qui n'a rien à voir avec le fait d'être otherkin. Il y a des otherkin qui sont chrétiens, juifs, ou musulmans. Il y a d'ailleurs, spécifiquement, une bonne proportion d'otherkin qui sont chrétiens, au point qu'il y a des forums et des sites internet juste pour eux.

    D'un autre côté, il y a aussi beaucoup d'otherkin athées qui ne croient ni à l'âme ni à la spiritualité. Au contraire, ils croient que pour eux, être otherkin est le résultat d'une connexion nerveuse unique ou étrange qui fait qu'ils se sentent comme une créature mythologique ou un animal.

    N°6 : être otherkin n'est pas un symptômes de maladie mentale

    Même si tu ne crois pas aux âmes, et que tu crois qu'être otherkin est le résultat du cerveau, cela ne veut pas dire que c'est une maladie mentale. Afin que quelque chose soit classifié comme maladie mentale, il faut que cela réponde à certains critères. Cela doit causer une détresse à la personne qui en fait l'expérience, et cela doit les empêcher de fonctionner au quotidien.

    Même si être otherkin peut parfois être embêtant, et faire que les gens se sentent mis à l'écart des autres gens dans ce monde, ce n'est pas quelque chose qui va causer une détresse émotionnelle ou de la souffrance. En fait, c'est l'opposé. La plupart des gens qui sont otherkin trouvent un certain niveau de réconfort dans cette identité et dans le fait de ne pas être humain.

    Aditionnellement, être otherkin n'empêche pas la vie de tous les jours, de la même façon que croire en l'astrologie, ou la religion, ne le fait pas. Les otherkin savent qu'ils sont humains, et savent qu'ils doivent avoir un travail, et qu'ils ne peuvent pas s'envoler par la fenêtre ou courir dans tous les sens complètement nu. Être otherkin n'est pas un délire parce que cela ne va pas à l'encontre de la réalité, et qu'on ne peut pas prouver que c'est faut – de la même manière que les croyances spirituelles ne sont pas des délires.

    Comme dans TOUTES les communautés, il y a des membres de la communauté otherkin qui ont des maladies mentales, mais une maladie mentale n'est pas ce qui fait que quelqu'un est otherkin, et ce n'en est pas non plus un symptôme.

    N°5 : les otherkin sont souvent la cible de harcèlement mais ce n'est pas une oppression systémique

    Certaines personnes aiment à prétendre que les otherkins pensent subir une « oppression systémique » et en effet une petite minorité affirme qu'ils sont opprimés. Néanmoins la majeure partie de la communauté n'est pas d'accord avec ce point.

    Les otherkin ne sont pas obligés d'utiliser des toilettes séparées, personne ne leur interdit de s'habiller et de présenter d'une manière qui les fait se sentir confortable, on ne leur interdit pas de voter, on ne leur refuse pas du travail ou un logement, ils ne sont pas discriminés d'une quelconque façon qui puisse être qualifiée de véritable oppression systémique.

    Néanmoins, ça ne veut pas dire que les gens n'ont pas une forme de haine envers les otherkin. La communauté fait face à un véritable problème de harcèlement au quotidien où des trolls s'infiltrent pour se moquer et les brutaliser, ou prétendre les éduquer et démontrer que leurs croyances sont « fausses ». Ce harcèlement provient souvent d'un comportement condescendant où les harceleurs sont persuadés que les otherkin sont risibles, mentalement malades, ou simplement juste stupides. Le harcèlement envers la communauté n'est pas un problème récent, et cela se perpétue encore et encore car les gens deviennent de plus en plus conscients de l'existence des otherkin.

    N°4 : les otherkin ne cherchent pas à « transitionner »

    Il y a une forte idée fausse au sujet de l'existence des otherkin en tant que « trans-espèce » et que, à la manière des personnes transgenre, ils souhaitent « transitionner » et changer leur corps en celui de leur « vraie » espèce. C'est presque entièrement faux.

    À l'exception d'une petite minorité d'artistes de modification corporelle (dont l'apparence dramatique attire l'attention de la presse) il n'y a pour ainsi dire aucun otherkin qui se considère comme étant « trans-espèce » ou qui veut changer son corps d'une manière autre que ce qui est socialement acceptable par la société actuelle (piercings, tatouages).

    De manière générale, les otherkin ne cherchent pas à rendre leur identité publique. Ils ne font pas de fête de coming-out en tant qu'elfkin, et personne ne change son espèce en « elfe » sur son permis de conduire. Franchement, être otherkin est généralement quelque chose de très personnel et même si on peut le partager avec ses amis, ses partenaires, ou sa famille, ce n'est pas quelque chose que ton patron a besoin de savoir, ou devrait savoir.

    Alors que les otherkin parfois se font faire des tatouages, ou portent des vêtements ou des bijoux en rapport avec leur kintype, il n'y a presque rien dans l'apparence des gens qui pourrait ou devrait te renseigner sur le fait qu'ils sont otherkin ou pas. Ce qui nous amène au point suivant.

    N°3 : otherkin n'est pas un genre

    Tu as sans doute vu sur Tumblr des gens qui disent être « chat-genre » ou « fée-genre » et qui demandent qu'on utilise pour eux des néopronoms comme « soi-miaou » ou « soi-fée ». Néanmoins, ces phénomènes n'ont rien à voir avec le fait d'être otherkin et c'est un concept non-binaire. [note de la traduction : il s'agit des xénogenres, qui utilisent une métaphore, une comparaison… pour exprimer leur genre] Alors que les otherkin PEUVENT utiliser ces termes de genre, et utiliser des néopronoms, il ne s'agit pas de quelque chose qui est originaire de la communauté otherkin. La plupart des otherkin ont les mêmes genres que la majorité des gens – donc la majorité des otherkin sont soit homme soit femme et utilisent des pronoms classiques.

    Le phénomène des néopronoms, et le fait que des gens hors de la communauté otherkin les associent avec les otherkin et partent du principe que c'est un truc d'otherkin, cela a plutôt tendance à ennuyer la communauté otherkin. D'ailleurs à ce sujet…

    N°2 : les otherkin ne sont pas nécéssairement des défenseurs de la justice et des droits (Social Justice Warriors)

    Il y a une perception, entre autres de la part des gens qui ne connaissent les otherkin qu'à partir de Tumblr, que tous les otherkin sont des hippies extrêmement libéraux qui se battent au quotidien pour la justice avec des idéologies radicalement politiquement correctes. Ce qui est totalement faux.

    Il y a beaucoup de jeunes otherkin qui sont entrés dans la communauté via Tumblr et qui se considèrent comme étant des SJW, néanmoins, il s'agit de la minorité de la communauté, et ils ont tendance à beaucoup se disputer avec les otherkin plus vieux, en-dehors de Tumblr, et qui ont tendance à être plus conservateurs, ou du moins, plus traditionnellement « hippies ». Il y a également des otherkin très conservateurs, et il y a aussi malheureusement des otherkin qui sont racistes ou homophobes, et d'autres qui se définissent comme anti-SJW.

    N°1 : les otherkin ne se considèrent pas comme humains, mais ce sont des personnes

    Les otherkin, comme n'importe quel autre groupe, sont très diversifiés. Chaque otherkin que tu rencontreras sera un individu différent avec une histoire différente, et des croyances différentes. Mais chaque otherkin est aussi une personne, comme n'importe quelle autre personne sur la planète, et que leurs croyances soient ou pas atypiques – et que tu sois d'accord ou pas avec ces croyances – ils méritent le même respect que n'importe quelle autre personne que tu rencontres.

     

    Source : http://fromfiction.tumblr.com/post/145605185897


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :