• 2017-09-14 Garde ton incrédulité

    Garde ton incrédulité

    La phrase « je ne crois pas aux otherkin » (qu'elle soit dise de cette manière exactement ou juste avec un sens similaire) est quelque chose que j'ai entendu dire de nombreuses fois depuis que j'ai découvert qu'il y a un mot pour désigner ceux qui s'identifient en tant qu'animal d'une façon intégrale et personnelle, il y a une quinzaine d'années. Si je recevais 10 centimes à chaque fois que je voyais cette phrase étalée par quelqu'un à un moment ou un autre – et bien, je ne serais peut être pas « riche » ou quoi que ce soit, mais j'aurais très certainement un sacrément gros paquet de pièces à montrer.

    Ma réponse mentale habituelle à cette affirmation est, « Et alors ? Tu as le droit d'avoir ton opinion mais ça ne va pas changer d'un poil mes expériences quotidienne et les mots que je me suis mis à utiliser pour les décrire. » Que quelqu'un ne croient pas en l'existence des otherkin à cause d'une chose ou d'une autre ne va pas empêcher une personne de faire l'expérience d'être comme elle est. Peu importe si le scepticisme porte sur une espèce en elle-même en quoi quelqu'un s'identifie, si le scepticisme repose sur l'utilisation du mot qui est utilisé plutôt que dans un autre, si le scepticisme se rapporte à la cause possible de cette identité, ou quoi que ce soit d'autre – le déni ne va pas empêcher ces gens de ressentir ce qu'ils disent ressentir. Je ne peux pas juste claquer des doigts et faire disparaître mes expériences et mon identification en tant qu'animal non-humain. Peu importe les inconvénients que cela peut causer dans ma vie, je ne peux pas simplement l'éteindre et l'allumer comme avec un interrupteur. Car l'identité ne fonctionne pas comme ça.

    Que quelqu'un soit sceptique d'une façon ou d'une autre en ce qui concerne la réalité des otherkin ne va pas soudainement faire que je ne m'identifie plus en tant que mon kintype et ne vas pas interrompre d'un coup mes sentiments non-humains. Mes expériences en tant qu'otherkin ne dépendent pas du fait que les gens croient que mon identité personnelle est valide et qu'ils acceptent les mots que j'ai choisis pour les décrire. Je suis certain qu'il y a beaucoup de personnes qui ont un paquet de scepticisme et d'incrédulité à propos des mes propres expériences et de comment je les nomme. C'est simplement la nature des choses et des tentatives d'expliquer certaines expériences. Leur manque de foi à un certain degré ou à un autre en mes expériences n'a aucune influence sur mes propres conclusions au sujet de ces expériences. Ça ne m'arrache pas la peau du dos. Au final, mon identification en tant que mon kintype, mon animalité, mes instincts non-humains, mes membres fantômes, et tout le reste, sont toujours là que les gens y croient ou pas. Mon identité n'est pas gouvernée par quelqu'un d'autre. Mon identité est la mienne propre.

    Personnellement je m'en fiche pas mal si le point de vue de quelqu'un inclut ou pas la possibilité que l'esprit puisse développer une identité comme la mienne. Parce que vraiment ça n'empêchera jamais personne d'avoir l'identité qu'il a. Ma « légitimité » aux yeux des autres ne va pas faire disparaître mes expériences, mon identité, et les mots que j'ai choisis parce que je trouve qu'ils me vont bien. J'aime penser que je suis aussi objectif et raisonnable dans mes expériences et mes sentiments que je puisse possiblement l'être au mieux de mes capacités, mais au vu de la nature subjective et individuelle de l'identité et des expériences personnelles je me demande si les toutes méthodes ne seraient pas biaisées et faussées d'une façon ou d'une autre. J'essaye d'être aussi rationnel que possible au sujet de quelque chose aussi inhabituel. Mon succès en la matière est douteux en ce qui me concerne. J'aime à penser que j'ai un point de vue sain sur mon identité et mon expérience de vie, mais je ne le jurerais pas. Je suis certain que nombreux sont ceux qui ne seraient pas de cet avis.

    Donc en fait, si quelqu'un croit en moi c'est sympa et j'apprécie. Si les gens croient ce que je dis en ce qui concerne mes expériences mais pensent que je n'utilise pas les bons mots, et bien soit. Si quelqu'un est sceptique mais plus ou moins neutre alors c'est cool et je suis toujours prêt à répondre aux questions curieuses et honnêtes des gens qui essayent de comprendre pourquoi je pense de cette façon si ça les intéresse. De plus, même s'ils ne croient tout simplement pas en moi, les choses sont ainsi et je ne peux pas faire changer d'avis les gens, en particulier s'ils sont inflexibles sur leurs opinions. Je sais que certains ne peuvent pas comprendre. En fait, même moi je ne comprends pas. Même moi cela m'embrouille. Je comprends pourquoi certains pensent « what the fuck ? » quand ils entendent parler des otherkin. (Il y a une bonne raison pour laquelle je deviens tout foufou comme l'intello que je suis dès qu'un article scientifique est publié au sujet des otherkin. Parce que cela veut dire qu'on se rapproche un petit peu plus d'une étude pointue et complète sur comment être otherkin ça marche dans le cerveau et ce qui en est la cause. J'adorerais savoir, personnellement.)

    Donc ouais. Je n'ai besoin de personne qui valide ou qui connaisse mon identité pour qu'elle soit quand même là. J'ai toujours été moi. Je n'avais pas besoin de quelqu'un à mes côté appuyant mes sentiments d'animalité quand j'étais un enfant ou un adolescent, et cela n'a toujours pas changé maintenant que je suis bien adulte.

    Source : http://liongoatsnake.tumblr.com/post/150642251135/keep-your-disbelief 


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :