• 2018-02-10 La naissance du fictionkin est la mort de l'auteur

    La naissance du fictionkin est la mort de l'auteur

    ...Ou pas ? Les fictionkin sont dans une situation unique dans ce cas. Bon sang, certaines personnes prétendent que notre seule existence est une violation de copyright. Peut-être que ce n'est pas aussi extrême, mais la dignité de l'artiste et la dignité duella fictionkin sont souvent opposées. Est-ce que nos besoins sont inhérement en conflit ? Que pouvons-nous faire si c'est le cas ? Prenons le temps d'examiner cela.

    De toute évidence, les artistes ont des droits. C'est une chose avec laquelle nous sommes familiarisé-e-s parce que ces droits sont protégés légalement. Mais au-delà de ça, c'est très subjectif ! Tellement subjectif, en fait, que des savant-e-s débattent le sujet depuis des années. La majeure partie du débat tourne autour d'un concept qu'on appelle la mort de l'auteur :

    Roland Barthes, le critique littéraire français, expose principalement dans La mort de l'auteur que lea créateurice et sa création ne sont pas liées. Par cela il veut dire que le « vrai » sens d'une œuvre d'art demeure dans l'interprétation qu'en fait lea spectateurice et que l'identité de l'auteurice ne peut pas ou ne devrait pas être prise en compte. Cela doit être ainsi parce que l'art va souvent survivre san créateurice pour des années et des années. Dans cet espace de temps, les symboles, gestes et couleurs dépeintes peuvent se mettre à signifier des choses complètement différentes, et lea créateurice ne pourra plus être là pour « corriger » ça. Si nous rejetons cette prémisse, l'implication est que la signification d'une œuvre d'art ne peut exister qu'aussi longtemps que son auteurice est là pour l'expliquer, et ce n'est tout simplement pas vrai.

    En quoi cela nous concerne ? Et bien, c'est un argument en faveur de quelque chose que beaucoup d'artistes sur tumblr n'aiment pas – tagger une œuvre d'art avec « kin ». à la lumière de la mort de l'auteurice, chaque personne qui regarde une œuvre d'art et dit « c'est moi » a tout autant raison que l'artiste qui dit « non ce n'est pas le cas ».

    Ce n'est pas forcément ce qu'une personne fait quand elle tag ton art avec le mot « kin ». Pas plus qu'elle ne prétend que l'art en lui-même lui appartient, ou que tu l'as fait spécifiquement pour elle. Pour beaucoup de gens, « kin » est juste un tag fourre-tout sympathique pour trier les choses qui leur rappelle leur fictotype, pour leur usage personnel sur leur blog personnel. C'est très similaire au tag « moi » que beaucoup de personnes non-otherkin utilisent, mais avec le bonus additionnel que tout le monde pense qu'on se rend coupable de violation de copyright quand on fait ça. Que tu le comprennes ou pas, lorsque tu dis aux gens de ne pas tagger ton art avec « kin », tu ne défends pas tes droits objectifs sur ton travail, tu défends tes prérogatives subjectives pour que les gens interprètent ton art uniquement des façons que tu juges acceptables.

    Ceci étant dit, je comprends ta défensive. Lorsque des artistes sont protecteurices envers leur travail, cela prend presque toujours racine dans de précédentes mauvaises expériences. Il y a des otherkin qui ont utilisé leur position pour faire valoir des droits sur un travail alors qu'iels n'en ont pas. Cela ne va pas toujours mener à ça, mais il suffit d'un trou du cul pour laisser une mauvaise impression.

    Donc même si les artistes peuvent ne pas avoir le droit de décider comment les gens vont interagir avec leur travail, cela ne semble pas non plus juste de leur dire de faire avec. C'est spécifiquement vrai dans le cas d'artistes qui sont également fictionkin. Quelqu'un peut vouloir éviter de rencontrer ses doubles, mais comment le faire sans manquer de respect envers les autres fictionkin ? Certain-e-s peuvent simplement vouloir protéger leur propriété d'abus ultérieurs, mais comment faire cela sans mettre toute leur audience dans le même panier de méfiance ?

    C'est un vrai gros problème qui pue, en particulier parce qu'éviter les choses n'est pas une option. Quelque chose que je suggérerais aux artistes non-otherkin est de chercher plus en détail ce qu'être fictionkin veut vraiment dire. Alors que la racine de leur détresse est compréhensible, je pense vraiment que la majeure partie provient du fait d'être mal informé-e. Les fictionkin peuvent être une partie loyale de ton audience et je pense qu'essayer de les comprendre peut t'être utile en tant qu'artiste de plus d'une façon.

    Quant à ce que les fictionkins peuvent faire, il y a toujours les tags personnels – mais comme tu n'es pas obligé-e de faire ça, il y a des gens qui ne le feront pas, et je pense qu'aussi longtemps qu'une seule personne taggera des choses avec « kin » il y a potentiellement des gens qui vont être irrités.

    Est-ce que cela veut dire qu'on ne trouvera jamais de solution à l'amiable ? Je ne pense pas.

    Lorsque j'ai commencé à écrire ce texte, je pensais pouvoir trouver des arguments solides pour un camp ou l'autre ; mais entre mes recherches et les témoignages des expériences d'autres personnes je commence à être à la fois du côté des artistes et des fictionkin dans ce scénario. Cela complique les choses, mais je préfère avoir des sentiments compliqué à propos d'une situation exacte, plutôt que des sentiments simples pour une situation inexacte.

    Je pense que nous avons besoin juste d'un petit peu plus de temps, un petit peu plus de confiance, et un petit peu plus de compassion des deux côtés. Les gens ont autant de prérogatives de tagger des choses comme « kin » que d'autres en ont de demander que ça ne soit pas fait, ce qui veut dire que toute solution à trouver devra probablement être un compromis pour les deux parties. Mais la vie est ainsi faite ! Et c'est dans l'intérêt de la dignité (alter)humaine de au moins essayer.

     

    Source : http://alterhuman.net/post/155458827825/the-birth-of-the-kin-is-the-death-of-the-author


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Février à 15:15
    Blop

    Bonjour,

    Ça fait un petit moment que je lis ton blog (sans jamais me manifester, ahem, j'ai la mauvaise habitude de jouer les fantômes) et je te remercie pour tous ces articles intéressants que tu écris ou traduis. Je ne m'étais jamais vraiment intéressé aux fictionkin et je dois dire que cet article m'a fait pas mal réfléchir, notamment en tant qu'auteur moi-même. Même si c'est sans doute un peu prétentieux, il m'arrive de penser que les personnages qui peuplent mes univers ont certainement une existence réelle quelque part et que je ne suis peut-être qu'un outil destiné à leur donner naissance en ce monde. De fait, c'est vrai que je ne sais pas trop comment je réagirais s'il arrivait qu'un jour, quelqu'un m'expliquait que tel ou tel personnage est en fait son identité... je ne pense pas que ça m'irriterait, mais je pense que je serais pas mal troublé ou gêné. Je vais donc suivre le conseil de l'auteurice et me renseigner sur ce qu'être fictionkin veut vraiment dire.

    Je me demandais également si tu connaissais des livres de non-fiction qui auraient pu être écrits sur les otherkin ou les therian ? En anglais, en français, en papier, comme en numérique, certes de préférence par des concernés. Ou bien les blogs seuls, sinon les forums, restent-ils l'unique source d'informations sur le sujet ? J'ai un peu cherché de mon côté, mais au mieux je ne suis tombé que sur des fictions.

    Là-dessus, je te souhaite une bonne journée et une bonne continuation.

      • Mardi 20 Février à 16:08
        Blop

        Ps : Pendant que j'y pense : j'espère ne pas avoir mal utilisé certains mots, dans mon commentaire. Je me renseigne sur l'alterhumanité depuis quelques années, mais je pense avoir encore des difficultés au niveau du vocabulaire et il se peut que je me montre très maladroit involontairement.

      • Mardi 20 Février à 19:17

        Bonjour, à ma connaissance il n'existe en non-fiction que le "field guide on otherkins" de Lupa, qui n'est plus édité. Sinon il y a des articles publiés par des chercheureuses, le plus souvent en sociologie, qu'on peut trouver via Google Scholar. Le Tumblr de Liongoatsnake recense certains de ces articles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :