• 2018-02-12 Transcription de vidéo sur la thérianthropie psychologique

    Transcription de vidéo sur la thérianthropie psychologique

    URL de la vidéo Youtube : https://youtu.be/pzK8qUUMWNA

    Bonjour. Bienvenue sur Thérian Nation. Je suis votre hôte Shannon Jackson. Dans cette vidéo nous allons aller plus en profondeur à propos de la Thérianthropie Psychologique et nous allons entendre quelques Thérians parler de leurs expériences personnelles. Des vidéos précédentes ont introduit la Thérianthropie moderne, défini des thermes utilisés dans la communité, et parlé des shifts Thériantropiques. Si vous n'avez pas regardé ces précédentes vidéos, nous vous recommandons de le faire afin de mieux comprendre la Thérianthropie Psychologique.

    [Note de la traduction : ou lire d'autres articles sur ce blog ça marche aussi]

    Quand est-ce que la Thérianthropie Psychologique a été discutée pour la première fois dans la communauté ?

    Des discussions sur les aspects psychologiques de la thérianthropie et les changements psychologiques qui ont lieu durant des shifts ont été discutés depuis les premiers jours de la communauté en ligne. Des preuves de cela peuvent être trouvées dans des fils de discussion de A.H.WW datant d'aussi tôt que 1994.

    Il y a eu une séparation notable dans la communauté entre les Thérians psychologiques et spirituels, avec des membres de chaque camp qui ne croient pas que l'autre puisse être légitime. Néanmoins, ces deux branches de la Thérianthropie sont toutes deux légitimes et acceptables. Les Thérians Psychologiques comme Spirituels peuvent faire l'expérience de n'importe quel type de shift, et avoir un thériotype ou plusieurs thériotypes. Beaucoup de Thérians expliquent leur identité à-travers à la fois des expériences spirituelles et psychologiques.

    Quelle que soit l'explication, il est important de noter que la Thérianthropie est une croyance subjective basée sur des expériences personnelles, et pas un fait scientifique. Actuellement, il n'y a pas eu d'étude psychologique ou neurologique liée à la Thérianthropie. Thérian Nation demande à tous les Thérians et Otherkin de se respecter les uns les autres, même si vous avez des points de vue ou des croyances opposées.

    La psychologie est l'étude du comportement et de l'esprit, embrassant tous les aspects des comportements conscients et inconscients ainsi que la pensée. Une explication courte pour la thérianthropie psychologique est une connectivité du cerveau anormale ou une adaptation inconsciente du cerveau à des expériences et possiblement des traumas émotionnels durant l'enfance ou une combinaison de tout ça. Basiquement, un Thérian s'identifie en tant qu'animal parce que leur esprit interprète leur existence de cette manière. Une raison pour laquelle nous disons qu'être Thérian n'est pas un choix, c'est parce que la majorité de nos comportements non-humains et shifts sont inconscients.

    Il y a des explications spécifiques qu'on trouve dans la communauté du pourquoi les gens pensent être des Thérianthropes psychologiques. Voici une liste rapide, et nous allons examiner chaque item en détail.

    Neurologie atypique

    Empreinte / Développement

    Formation identitaire

    Mécanisme de survie / résilience / défense

    Dualité de la nature humaine et animale

    Combinaison de plusieurs facteurs

    Autres explications

    Neurologie atypique

    La neurologie atypique inclut également la la neuropsychologie atypique et la physiologie atypique La neurologie est l'étude scientifique du système nerveux en particulier dans sa structure, ses fonctions et ses anomalies. La neuropsychologie est une science qui combine les observations psychologique du comportement et de l'esprit, avec les observations neurologies du cerveau et du système nerveux. La spécialité est dédiée à améliorer la compréhension des relations entre le cerveau et le comportement et l'application de ces connaissances aux problèmes humains. La neurophysiologie atypique est le fonctionnement d'un cerveau qui marche très différemment de la grande majorité des cerveaux. Il pourrait possiblement y avoir des différences dans la structure du cerveau et/ou du système nerveux qui entraîne le développement de différents comportements. Ces différences de neurologie et de physiologie peuvent faire qu'on traite les sensations, les perceptions, la mémoire et la communication de manières atypiques qui peuvent être interprétées comme non-humaines. Sur la Timeline Thériane, Wolf Van Zandt a formulé l'hypothèse que les Thérians traitent le langage différemment. Dans son essai, « Une introduction compréhensive du point de vue psychologique sur la thérianthropie » Liesk a écrit, « Simplement, il semble être le cas que les thérians fonctionnent comme les animaux. Beaucoup de thérians indiquent penser de manière visuelle, ou penser principalement sous une forme non-verbale. »

    Suit un clip vidéo donné par Wolf Van Zandt contenant son point de vue sur la thérianthropie.

    « Est-ce que je pense que la thérianthropie est psychologique ou spirituelle ? Ce n'est pas une question aussi simple qu'on peut le penser. Par exemple, j'ai des racines Shamaniques et je dirais que tout ce qui est matériel a un deuxième côté spirituel. Donc on peut regarder n'importe quoi et dire que ça a un aspect spirituel ou que ça a un aspect psychologique. Je dirais que psychoneurologique, parce que c'est devenu récemment de plus en plus clair que même un grand nombre de choses que les gens par le passé considéraient comme comportementales, ont en fait une origine matérielle dans le cerveau. Donc, oué, si je devais choisir un camp clairement, je dirais que c'est psychoneurologique. C'est beaucoup plus facile d'expliquer la majeure partie des choses dont les Were font l'expérience d'un point de vue psychoneurologique que d'un point de vue spirituel.

    « Par exemple, le corps fantôme. Hamdy Moselhy a discuté d'une étude où une paire de psychologues ont fait un scanner cérébral sur une paire de lycanthropes cliniques pendant qu'iels se « transformaient » et ont trouvé que une des parties du cerveau qui s'activaient était la même que celle qui s'active quand, par exemple, une personne anorexique se regarde dans le miroir et au lieu de voir une personne très maigre et émaciée, voit quelqu'un qui est gros. Il appelle ça des hallucinations somatiques. Et cela correspondrait parfaitement à nos expériences de corps fantôme.

    « À peu près tout ce dont nous faisons l'expérience peut être expliqué de manière neurologique ou spirituelle. Mais quand on dit que quelque chose est spirituel, qu'est-ce qu'on dit réellement ? Je n'ai jamais été capable de comprendre ça. On peut tout à fait aussi facilement dire que c'est imaginaire, parce qu'on ne peut pas le pointer du doigt, on ne peut pas mesurer ce dont on parle quand on parle de spiritualité. C'est pour ça que, je crois en la spiritualité, mais comme j'ai dit, je crois que l'univers a une dualité entre le matériel et le spirituel.

    « Je ne pense pas que les thérians ont des esprits animaux, parce que je ne crois pas qu'il y ait une différence entre les esprits humains et les esprits animaux. Je crois qu'il y a des différences dans leur tempérament et leurs inclinaisons, mais je ne pense pas qu'il y ait de différence de qualité. Donc, c'est dur pour moi de dire que la thérianthropie est basée sur l'esprit. Alors que, comme j'ai dit, je peux très facilement expliquer à peu près tout ce dont un thérian fait l'expérience à partir de choses matérielles psychologiques ou psychoneurologiques qui se passent dans le cerveau. Et c'est mon point de vue. »

    Empreinte et développement

    La thérianthropie psychologique peut être expliquée par certain-e-s Thérians comme l'empreinte sur les animaux non-humains. Il est possible qu'un enfant qui regarde les comportements anipaux, comme un chat ou un chien, au lieu d'être correctement éduqué dans les comportements humains et sociabilisé par une famille humaine, puisse apprendre à agir comme un animal. Des enfants qui s'associent avec des animaux penvent prendre cette association et la tourner en une familiraité et en une identité. Ce comportement peut devenir ancré et être une partie intégrante de l'identité à-travers la vie entière. Ainsi, sans un modèle positif humain, il est possible que certains enfants peuvent considérer les animaux comme des modèles au lieu des humains. Jouer à faire semblant d'être des animaux peut internaliser ces sentiments et renforcer les comportements animaux.

    Suit un témoignage d'Integral, un Thérian Border-Collie.

    « Pour moi, c'est quelque chose de psychologique. Je ne crois pas vraiment en des déités ou aux âmes, donc il reste la psychologie. Je ne suis pas certain de quels facteurs entrent en compte, à quelles maladies cela peut être lié, ou quoi que ce soit du genre, mais pour moi c'est clairement quelque chose de lié au cerveau.

    « Je pense que beaucoup de cela a à voir avec, au moins pour moi personnellement, le fait d'avoir été élevé avec des chiens, et ne pas avoir eu beaucoup d'exposition aux autres enfants de mon âge avant au moins la maternelle. Je pense que j'ai reçu l'empreinte des chiens avec lesquels j'ai grandi, et que j'ai d'une certaine façon absorbé une partie de leur personnalité et de leur comportement.

    « Chaque fois que je parle de quelque chose de similaire à ma mère, et je ne parle pas de ce sujet spécifiquement, elle m'a dit plusieurs fois que j'ai toujours été fasciné / obsédé par les chiens depuis que je sais ce qu'est un chien. Apparemment, quand j'étais petit, je lui ai aussi dit que je voulais devenir un chien quand je serais grand.

    « J'imagine que je le suis, de la manière la plus étrange, la plus honteuse à laquelle je puisse penser. Mais sérieusement, certains de mes plus lointains souvenirs sont que j'essayais d'imiter mes chiens et leur manière de jouer. Et que j'apprenais le plus de choses que je pouvais à propos des chiens. »

    Formation identitaire

    L'identité est multidimensionnelle. La formation de l'identité commence aux portes de l'enfance, quand le petit prend conscience de lui-même. Les adolescent-e-s habituellement s'éloignent des croyances sur elleux-mêmes et leur point de vue sur le monde afin d'expérimenter et d'explorer des alternatives. L'identité est parachevée quand l'adolescent-e a exploré et s'est engagé-e dans des aspects importants de son identité. Les apprentissages de la jeunesse créent une organisation cérébrale pour la vie, et les enfants qui plus tard dans la vie s'identifient en tant que Thérians, peuvent s'être développé-e-s différemment que les enfants qui s'identifient en tant qu'humains. Puisque beaucoup de Thérians témoignent avoir fait semblant d'être des animaux durant leur enfance, peut-être est-ce une croyance primaire à propos d'elleux-mêmes qui correspond toujours à leur vision du monde et s'est maintenue à-travers l'adolescence et jusqu'à l'âge adulte. Bien entendu, il pourrait y avoir bien d'autres explications au pourquoi les gens s'identifient en tant que non-humains, autres que faire semblant d'être des animaux étant enfants.

    Témoignage de Lopori, un Thérian Bonobo

    « Salut, je suis Lopori, un thérian et otherkin psychologique. Mes kintypes sont le bonobo et la sirène. J'ai ma propre petite théorie sur le pourquoi les otherkin existent, simplement une manière de se percevoir et de donner du sens au monde, une sorte d'illusion, dans laquelle nous sommes finalement de simples humains. C'est juste la manière de donner du sens aux choses, comment on construit son identité d'après ses expériences, comme d'être très proche d'un animal de compagnie en grandissant, ou trouver une explication à des idées bizarres. Peut-être aussi simplement être tellement attaché-e à un animal ou une créature mythologique qu'on se convainc qu'on en est une. Ça a l'air moins légitime, mais c'est entièrement possible.

    « Pour moi, je pense qu'être exposée aux sirènes depuis mon plus jeune âge via des films et autres font que je me suis imprégnée. Avec les bonobos, c'est venu vers la vingtaine, donc je n'arrive pas vraiment à pointer le catalyseur. Je me souviens juste avoir vu des photos d'eux et m'être sentie bizarre. En grandissant, j'ai toujours été fascinée par les hommes des cavernes ainsi que les humains modernes qui vivent encore dans la forêt. J'avais l'habitude de beaucoup jouer à l' « homme sauvage » lorsque je me rendais dans des endroits avec de la forêt et on peut dire que je shiftais à un certain point. Je pensais que mes bras étaient plus longs et plus toniques qu'ils ne l'étaient, lorsque je ne les regardais pas dans un miroir ou autre. Je me suis retrouvée à vouloir me déplacer comme si j'étais trois fois plus dégingandée, et je ne le suis pas du tout.

    « En rétrospective, ce n'était qu'une question de temps pour que les grands singes modernes rentrent dans ma vie et deviennent une des choses les plus importantes. Une autre chose qui je pense a pu contribuer est que que on m'a mal diagnostiqué des choses dans mon enfance qui ont détruit mon estime de moi et on m'a fait croire que j'étais malade et différente. Plus je sentais de distance entre moi et ça, plus j'avais de liberté pour construire ma propre identité, pour trouver de meilleures façons de me connaître, et expliquer une excentricité qui n'impliquait pas des maladies mentales que je n'ai pas. En fait je suis normale. Je n'irais pas dire que c'est un mécanisme de coping conscient, parce que ce ne l'est certainement pas. Cela ne marcherait de toute façon pas. Ou peut-être que je suis trop passionnée par les sirènes et les bonobos. Je ne sais pas. Merci de m'avoir écoutée. »

    Mécanisme de survie / résilience / défense

    Dans des périodes de stress, que ça soit ponctuel ou sur le long terme, les instincts de survie sont déclenchés. Une fois que la menace est partie, la plupart des comportements et fonctions cérébrales humaines retournent à la normale. Pour celleux qui s'identifient en tant que Thérian, iels expriment souvent que les instincts de survie ne diminuent jamais. Leur acceptation d'un moi instinctif et animal devient une partie permanente et intégrale de qui iels sont.

    D'après l'Association Américaine de Psychologie, la résilience psychologique est « le processus de bien s'adapter face à l'adversité, au trauma, à la tragédie, à une menace ou à une grande source de stress ». Dans la broche en ligne de l'APA titrée « Le chemin de la résilience » une des dix façons de construire de la résilience inclus de chercher des opportunités de se découvrir soi-même. « Les gens apprennent souvent des choses sur eux-même est peuvent découvrir qu'ils ont grandi en conséquence de leur combat contre la perte. Beaucoup de gens qui ont fait l'expérience de tragédies et de difficultés et reporté avoir de meilleures relations, un plus grand sentiment de force même dans des situations de vulnérabilité, un plus grand sentiment d'estime personnelle, et une spiritualité et une appréciation de la vie plus développées. »

    Bien entendu la résilience est quelque chose de bien plus compliqué, mais peut-être la Thérianthropie est un résultat naturel de comportement appris qui ont permis à beaucoup d'entre nous de supporter les difficultés de nos vies. Ces comportements qui sont associés avec le fait d'être non-humain sont devenus une partie permanente de notre identité. Cela peut aussi être relié à des mécanismes de défense.

    La compartimentation est considérée comme étant une forme moins connue de la dissociation, dans laquelle des parties de soi sont séparée de la conscience d'autres parties et se comportent comme si elles étaient différentes les unes des autres. Cela peut expliquer pourquoi les plus jeunes thérians parlent de leur thériotype comme s'il était séparé d'elleux-mêmes.

    Aussi, on peut noter que certain-e-s psychologues considèrent les mécanismes de défense et de coping comme étant différents. La différence est qu'une mécanisme de défense est subconscient. Alors qu'une personne peut consciemment choisir entre différentes stratégies de coping et trouver quelle stratégie fonctionne le mieux.

    Alors qu'utiliser des mécanismes de défense sur le long terme peut amener des problèmes psychologiques, il semble que dans la plupart des cas, les Thérians Psychologiques trouvent un équilibre entre leurs « sois » humains et non-humains et qu'ils s'intègrent de manière fonctionnelle.

    Dualisme

    C'est similaire à ce que Meirya appellait l' « Association Primale » dans l'article « Théories sur la Cause ou l'Origine des Otherkin et Thérian ». Alors que beaucoup de gens ne veulent pas admettre que les humains ont des instincts et des pulsions naturelles et animales, nous le faisons. La thérianthropie pourrait être l'acceptation de ce côté plus primitif de nos personnalités, et lui laisser avoir une plus grande influence sur nos vies et nos comportements.

    Un bon exemple peut être l'histoire fictive de Tarzan. Il retourne vers la civilisation, seulement pour la rejeter et retourner ensuite à la nature. Alors que Tarzan peut passer pour une personne civilisée et fonctionner dans la société, il préfère retirer le masque de la civilisation et être plus primitif.

    Beaucoup de Thérians pensent que la dualité ne fait pas le Thérian. La dualité de la nature humaine peut être plus visible pour bien des Thérians à cause de leur perspective personnelle sur le monde, mais le simple constat de la dualité n'est pas la même chose qu'un éveil Thérian. La dualité est plus une qualité de la Thérianthropie qu'une cause de celle-ci.

    Combinaison de facteurs multiples

    L'identité est complexe. Il est plus probable qu'une combinaison de facteurs amènent à s'identifier en tant que Thérian plutôt qu'une seule et unique cause. Beaucoup de causes de la thérianthropie psychologique sont similaires et peuvent se recouper. Par exemple, une empreinte d'un animal peut influencer la formation identitaire.

    Témoignage de Aethyrek, un thérian chauve-souris.

    « La question souvent posée : qu'est-ce qui à notre avis est la source de notre thérianthropie ? Mon avis sur pourquoi je suis thérian n'est pas que je suis le résultat d'un truc psychologique ou neurologique ou quelque autre théorie qu'une personne peut avoir qui souvent n'est vasée sur aucune science ou recherche ou psychologie. La plupart d'entre nous ne sont pas éduqués dans ces champs d'étude lorsque nous décrivons ce que nous pensons être la source de notre thérianthropie. Ce qui est cool, on a le droit d'avoir ces théories, mais le résultat c'est que je ne pense pas que ça ait une quelconque valeur de choisir le camp des théories psychologiques.

    « En parallèle je ne suis pas une personne constamment spirituelle, alors dire que ma thérianthropie est de nature spirituelle serait simplement malhonnête. Ce qui fait que je suis thérian est en fait assez tangible et si quelqu'un me demandait, « Quelle est la source de ta thérianthropie ? » je répondrais que ça n'est pas important.

    « Ce que je dirais est que ce qui m'amène à sentir que je suis un animal non-humain. Et pour moi, je dirais, oui, je m'identifie en tant que chauve-souris, mais je m'identifie aussi à une chauve-souris. Mon sentiment d'appartenir à un endroit, d'avoir une maison, un endroit où j'ai ma place c'est souvent des lieux où oui, il va y avoir une composante humaine et personne ne peut le nier, mais c'est aussi des lieux où je me sens le mieux en tant que personne-chauve-souris.

    « Tout est construit là-dessus. Si je regarde mes comportements, mon état mental, ma manière de résoudre les problèmes, tout cela se base à la fois sur la chauve-souris et sur l'humain, ou du moins ma perception de la chauve-souris. Ce n'est pas du tout symbolique bien que parfois il y ait de la mythologie derrière.

    « De plus, au-delà du comportement et de l'état mental, je fais l'expérience de sensations d'une structure corporelle qui n'est pas là. Je pourrais simplifier les choses pour tout le monde et dire que ce sont des ailes, mais ce serait une simplification honnête. Donc souvent quand je ressens cette sensation corporelle particulière d'un autre corps, mon corps oriente la façon dont je bouge, la manière dont je vis mon quotidien ; c'est incroyablement physique même si ce n'est pas là. Donc cela va vraiment déterminer, encore une fois, ma manière de résoudre les problèmes. Je baserai ma résolution de problèmes sur ce corps que je ressens et alors je vais devoir me corriger afin de pouvoir fonctionner.

    « Donc voilà c'est les choses qui font que je suis une personne animale ; tous ces traits qui se mélangent ensemble. Quelle est la source de ces traits ? C'est la question à propos de la quelle toutes les théories spirituelles et psychologiques tentent de répondre. Et moi je ne vois pas la nécessité de le faire. À la fin, je suis une personne animale.

    « L'introspection c'est rechercher ces choses et chercher pourquoi être un animal ça a du sens pour nous. Qu'est-ce qui fait que nous sommes des personnes animales en terme d'expériences ? Et pour moi c'est la seule chose importante. »

    Autres explications

    D'autres explications pour la Thérianthropie psychologique est que c'est génétique, transmis de génération en génération. Nous ne disons pas que de l'ADN non-humain est mélangé avec de l'ADN humain. Plutôt, qu'il pourrait y avoir des gènes qui font que nos cerveaux se développent différemment. Mais tout comme il n'y a pas d'étude psychologique ou neurologique liée à la Thérianthropie, il n'y a pas non plus d'étude génétique qui peuvent lier la Thérianthropie à la parenté. Il n'y a pas de preuve pour soutenir cette croyance.

    Similaire à la dualité, il y a aussi le concept selon lequel tout le monde est Thérian, ou a un côté animal, mais que peu de gens en prennent conscience et l'acceptent. Peut-être que tout le monde a la possibilité de s'éveiller, mais qu'il faut avoir certaines prédispositions pour ça, puis traverser les bonnes circonstances de vie pour que la Thérianthropie apparaisse.

    Un petit nombre des membres de la communauté considèrent que la Thérianthropie est similaire ou relié au spectre de l'autisme. Durant nos recherches, Thérian Nation a découvert la neurodiversité. Ce mouvement englobe l'autisme, la bipolarité et d'autres neurotypes et considèrent que ce sont des variations naturelles des humains plutôt qu'une pathologie ou un désordre, et il soutient l'idée que la différence neurologique n'a PAS besoin d'être (ou ne peut pas être) soignée, et iels pensent que ce sont des formes authentiques de la diversité humaine, de l'expression de soi, et de l'être. Tout comme l'autisme peut être vu comme une variation du fonctionnement plutôt qu'un désordre mental à soigner, de même la Thérianthropie peut être vue comme une simple variation de la manière dont notre cerveau fonctionne.

    Souvenez-vous, il n'y a pas d'explication à la Thérianthropie qui soit universellement acceptée ou scientifiquement prouvée. La Thérianthropie est un point de vue subjectif basé uniquement sur des expériences personnelles.

    Thérian Nation aimerait remercier tous les membres de la communauté qui ont fait des suggestions et qui nous ont aidés à rassembler des informations. Les liens vers les sources publiques utilisées pour la vidéo sont postés ci-dessous.

    Sources

    Neurology - http://www.merriam-webster.com/dictionary/neurology

    Neuropsychology - http://www.merriam-webster.com/dictionary/neuropsychology  

    American Psychology Association - http://www.apa.org/ed/graduate/specialize/neuro.aspx

    Neurodiversity - https://en.wikipedia.org/wiki/Neurodiversity

    Savannah Logsdon-Breakstone. “Autistc, Allistic, Neurodiver, and Neurotypica: Say What?” https://crackedmirrorinshalott.wordpress.com/2013/04/12/autistic-allistic-neurodiverse-and-neurotypical-say-what/  

    American Psychological Association, “The Road to Resilience” - http://www.apa.org/helpcenter/road-resilience.aspx  

    “Hmmmmmm” AHWW Discussion, June, 18, 1996 - https://groups.google.com/d/msg/alt.horror.werewolves/IHpMmBR8e_s/80qDCYa3XSIJ  

    See also: https://groups.google.com/d/msg/alt.horror.werewolves/EqPwqcHv0Ew/OkDzd_ykYXEJ  

    “Mind of the Were”, Therian Timeline - http://theriantimeline.com/therianthropy/the_mind_of_the_were Meirya, 

    “Otherkin and Therian Theories of Cause or Origin,” 2006. http://project-shift.net/otherkin-therian-theories-of-cause-or-origin/ Liesk, 2007. 

    “A Comprehensive Introduction to a Psychological View of Therianthropy” http://project-shift.net/a-comprehensive-introduction-to-a-psychological-view-of-therianthropy/  

    See also, Liesk’s archived website. http://web.archive.org/web/20070328202750/http://liesk.feralscribes.org/

    Dr.Sharon Galor. “Defence Mechanisms vs. Coping” https://drsharongalor.wordpress.com/2012/02/26/defense-mechanisms-vs-coping/  

    Dr. Jaan Suurkül. “Survival Oriented Behavior” https://drgrandville2.wordpress.com/survival-oriented-behavior/a

     

    Timothy Grivell, Helen Clegg & Elizabeth C. Roxburgh (2014) An Interpretative Phenomenological Analysis of Identity in the Therian Community, Identity: An International Journal of Theory and Research http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/15283488.2014.891999

    Identity Development - Aspects of Identity - Adolescents, Adolescence, Self, and Exploration - JRank Articles http://social.jrank.org/pages/322/Identity-Development.html#ixzz4FqP3tt9U

    Seth J. Schwartz, et al. “Identity Development, Personality, and Well-Being in Adolescence and Emerging Adulthood”, http://lp.wileypub.com/HandbookPsychology/SampleChapters/Volume6.pdf

     

    Source : http://theriannation.tumblr.com/post/152908005217/06-psychological-therianthropy-video-transcript


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :