• Cerf, Christ et licorne

    Cerf, Christ et licorne

    Un Essai sur les légendes pieuses du Moyen-Âge [Louis Ferdinand Alfred Maury, 1843] nous rappelle qu'une grande confusion s'est établie dans les temps médiévaux entre le symbolisme de la licorne et celui du cerf et de la biche. Cela viendrait du fait que le cerf porte des bois sur son front, pouvant être associés aux instruments de la Passion du Christ, et à une confusion entre la Croix et la corne unique de la licorne. Dans certaines légendes chrétiennes médiévales, le cerf porte d'ailleurs un crucifix entre ses bois. La corne unique de la licorne représenterait également l'unité de la Trinité.

    D'autre part, l'attribution de vertus médicinales aux bois du cerf ainsi qu'à la corne de licorne a pu également entraîner un glissement de sens symbolique et là encore, un symbolisme christique.

    En effet, les cornes de cerf, tout comme la corne de licorne, ont des propriétés contre les serpents et leur venin. Laurens Catelan indique que les créatures cornues se nourrissent de choses empoisonnées, et qu'ainsi leurs cornes deviennent à leur tour empoisonnées. Le poison attirant le poison, les cornes des bêtes cornues permettent de guérir de toute toxine. Mais l'auteur n'indique pas comment il est possible de toucher de ces cornes sans en tomber raide mort, puisqu'elles sont si concentrées en poison… [Odell Shepard, 1930]

    L'Annonciation a parfois été représentée par une licorne prenant refuge dans le giron de Marie, là encore par association symbolique avec le cerf.

    annonciation - Bruno Faidutti 1996

    Un document de 1860 nous dit que Justin, martyr, aurait indiqué que la corne de la licorne est en forme de croix. [William Duckett (fils), 1860]

    Par suite à un glissement de sens entre la fille vierge de la légende et la Vierge Marie, et entre le cerf, la licorne et le Christ, certaines représentations de l'Annonciation ressemblent fort à une classique chasse à la licorne où le Christ-licorne prend refuge et s'incarne dans la Vierge Marie, poursuivit par les chasseurs et les chiens. Les chiens ont alors des noms de vertus, et le chasseur sonne l'Annonciation, remplaçant l'ange.

     

    annonciation, charles cahier, 1867

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :